Qu’est-ce que la perte d’autonomie et comment y faire face ?

La perte d autonomie, le GIR, l'EHPAD, le maintien à domicile

Mieux comprendre comment se manifeste la perte d’autonomie :

Les personnes âgées peuvent être victimes de ce qu’on appelle la perte d’autonomie. Il faut faire face à une certaine fragilité qui modifie la vie quotidienne. Afin d’éviter d’être victime de pertes d’autonomie, des choses toutes simples peuvent être faites, comme : manger équilibré, bouger, bricoler, jardiner, beaucoup marcher, exercer sa mémoire.

Ce sont des recommandations qui peuvent paraître banales lorsque tout va bien, mais il faut les prendre au sérieux si l’on veut garder son autonomie le plus tard possible.

Cela dit une maladie qui est source de handicap, n’apporte pas forcement une perte d’autonomie. Du côté physique, même si une opération sur un organe peut laisser des séquelles, il faut suivre des séances de kiné afin d’éviter une trop grosse perte de la tonicité musculaire et du morale.

Les conséquences de la perte d’autonomie

Afin d’éviter une perte de moral, un soutien psychologique peut également être mis en place. Dans tous les cas, il faut s’obliger à marcher tous les jours si l’on veut échapper à la dépendance.

La dépendance évolue différemment en fonction des personnes âgées et de l’âge de ces personnes. Souvent, cela débute par les difficultés pour faire les tâches du quotidien. Pour certaines personnes âgées, il devient impossible de s’habiller ou de s’alimenter sans l’aide de quelqu’un, pour d’autres la perte d’autonomie se manifeste par une incapacité à se déplacer ou une difficulté à reconnaître ses proches.

La perte d’autonomie a de nombreuses conséquences sur la vie quotidienne des personnes âgées. Par exemple, elles ne peuvent plus vivre dans leur logement qui devient inadapté à leur perte d’autonomie ! Il y a également un impact sur l’entourage qui se sent préoccupé par cette perte d’autonomie.

Quelles solutions peuvent-elles envisager pour maintenir l’autonomie de leur proche ?

Tout d’abord, les familles doivent faire diagnostiquer cette dépendance de leur proche par leur médecin traitant. Cette évaluation se fait grâce à la grille AGGIR. La grille AGGIR repose sur les 6 Groupes ISO-Ressources (GIR). Elle détermine la dépendance d’une personne âgée de plus de 60 ans. Le GIR suit un classement décroissant de 6 à 1, classant les personnes de la moins dépendante (GIR 6) à la plus dépendante (GIR 1). Pour faire un test préliminaire, rendez-vous sur Ascelliance Retraite

Vous avez un proche en perte d’autonomie et vous ne savez pas comment faire ? Quelles solutions envisager entre maintien à domicile, résidence senior ou EHPAD ?

Contactez-nous au 04 72 69 89 09 ou rendez-vous sur notre site www.ascelliance-retraite.fr : nous sommes-là pour vous aider !

About

View all posts by

4 thoughts on “Qu’est-ce que la perte d’autonomie et comment y faire face ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *