L’anxiété : premier symptôme de la maladie d’Alzheimer

Syndrôme de la maladie d'Alzheilmer

Selon les chercheurs de l’Université d’Harvard, l’anxiété pourrait être le premier symptôme de la maladie d’Alzheimer.

Diagnostic de la maladie d’Alzheimer

Il n’existe pas encore de méthode fiable  permettant de dépister la maladie d’Alzheimer. Les scientifiques sont donc en recherche d’indices permettant d’identifier la phase pré-clinique.

Le premier symptôme de la maladie d’Alzheimer

Contrairement aux idées reçues, la perte de mémoire n’est pas le premier symptôme de cette maladie.

En effet, les chercheurs scientifiques ont établi que l’anxiété serait le premier élément symptomatique. Il pourrait se manifester jusqu’à dix ans avant la maladie. Ce type d’anxiété croissante intervient notamment dans le cadre d’une dépression.

« Nous pensons que l’anxiété et d’autres symptômes tels que les changements cognitifs subjectifs peuvent aider à identifier les personnes qui sont au début de la maladie d’Alzheimer », a déclaré le Dr Nancy Donovan, psychiatre gériatrique à l’hôpital Brigham and Women’s de Boston (Etats-Unis) et auteur d’une étude sur le sujet.

Identifier les personnes à risque

Pour cette étude, publiée dans The American Journal of Psychiatry, les chercheurs de Harvard ont étudié 270 hommes et femmes âgés de 62 à 90 ans. D’abord, ils ont évalué leur niveau d’anxiété voire de dépression.  Enfin, ils leur ont fait passer un scanner cérébral pour mesurer la quantité de plaques amyloïde dans le cerveau.

Les chercheurs ont ainsi découvert que les personnes ayant le plus de plaques étaient les plus anxieuses. « En tant que mécanisme de dépistage, ce n’est probablement pas assez sensible », a expliqué le Dr Donovan « mais si vous pouvez mesurer plusieurs facteurs de risque chez une même personne, alors cela devient plus utile ».

Il faut tout de même préciser que ce ne sont que les prémices d’une longue étude sur le diagnostic à partir de l’anxiété. Au final l’objectif est de proposer une prise en charge plus rapide pour ralentir le développement de la maladie.

Quelles mesures pour réduire l’anxiété ?

Afin de permettre aux malades d’Alzheimer de réduire leur anxiété, des thérapies douces sont mises en places aujourd’hui. Récemment, un EHPAD du Calvados a mis des poupées à disposition de leurs résidents. Ils ont ainsi constaté une réduction de l’anxiété et du stress.

En recherche de solution pour un proche en maison de retraite, consultez nos spécialistes au 04 72 69 89 09 ou sur www.ascelliance-retraite.fr

About

View all posts by

2 thoughts on “L’anxiété : premier symptôme de la maladie d’Alzheimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *