Comment adapter sa conduite et son logement en vieillissant ?

La clé pour bien vieillir, c’est de savoir s’adapter !

Adapter sa conduite

A tout âge, conduire représente une activité fatigante, nécessitant beaucoup de concentration. Nous allons donc donner quelques conseils adressés surtout aux personnes âgées, pour bien préparer les trajets en voiture.

Les personnes âgées ont parfois des problèmes de dos, quelques gestes simples sont donc à faire pour assouplir la colonne vertébrale.

  • Torsion : Bien assis sur le siège, posez les mains l’une sur l’autre, à hauteur de la poitrine, coudes à l’horizontale. Puis, inspirez en effectuant une rotation du tronc à droite. Expirez ensuite en retrouvant la position initiale. Cet exercice est à répéter 3 à 4 fois, des deux côtés.
  • Extension du tronc : Fesses bien collées au siège, le dos et la tête droite. Fléchissez la tête en arrière le plus loin possible, sans tasser la colonne vertébrale. Puis ramenez très doucement la tête en avant (en faisant attention aux vertiges et éblouissements).

Pour plus de conseils, nous invitons les seniors à réaliser des exercices de détente et de relaxation. Ces derniers sont aussi très souvent réalisés dans les résidences seniors ou maisons de retraite.

60, 70, 80 ans, l’âge à partir duquel un automobiliste peut être considéré comme senior dépend moins de sa date de naissance que de ses capacités physiques et mentales.

Pour la conduite automobile, ce qui compte le plus, ce sont les facultés de perception, d’orientation, de réaction et de coordination du conducteur.

Nous vous conseillons d’effectuer une visite médicale annuelle auprès de votre médecin traitant pour connaître son avis sur votre état. N’oubliez pas que parfois entre CONDUIRE et VIEILLIR, il faut choisir… !

Les effets de l’âge sur la conduite

Avec l’âge, des altérations physiologiques apparaissent inéluctablement. Ces changements, qui portent essentiellement sur la vision, l’ouïe et la motricité, modifient progressivement l’aptitude à la conduite.

  • Diminution de l’acuité visuelle

Baisse de la vision de près et de loin ;

– Temps d’accommodation plus long ;

– Altération de la perception de la luminosité, des contrastes et des couleurs.

– Rétrécissement du champ visuel.

  • Diminution de la résistance à l’éblouissement
  • Affaiblissement de la qualité de l’audition 
  • Diminution des réflexes avec un temps de réaction est plus long.

Nos conseils

  • Faites surveiller et corriger votre vue chaque année
  • Demandez régulièrement l’avis de votre médecin et/ou celui de vos proches.
  • Ne prenez le volant que dans les meilleures conditions météorologiques et physiques
  • Évitez d’être sous l’emprise de médicaments altérant la vigilance
  • Ne mangez pas trop et ne buvez pas d’alcool
  • Préparez votre itinéraire
  • Évitez les heures de pointe et les embouteillages et les longs trajets
  • Faites des pauses à intervalles réguliers : toutes les 2 heures minimum
  • Choisissez un véhicule neuf et facile à conduire (boîte automatique)
  • Si possible, conduisez accompagné
  • Effectuez un stage de remise à niveau si besoin

Adapter son logement

La qualité de vie quotidienne des personnes passe avant tout par l’habitat, il contribue au bien-être des individus. Un logement adapté aux besoins des occupants permet d’aborder certaines difficultés que nous pouvons rencontrer, à savoir : accidents, maladies, perte d’autonomie.

Le maintien à domicile des personnes âgées est donc envisageable si des travaux d’adaptation sont faits et dès lors que ces personnes ne se trouvent pas en situation de dépendance avancée.

Il est important d’envisager  des changements dans son habitat afin de le rendre facile d’accès et commode d’usage pour assurer son bon fonctionnement. Son aménagement peut aussi permettre un soutien à domicile des personnes les plus fragilisées, aussi bien handicapées que vieillissantes.

Différentes interventions sont possibles pour rendre son logement plus adapté et plus sécurisant lorsque l’on vieillit :

  • La pose de volets roulants automatisés,
  • L’adaptation de l’éclairage pour éviter les risques de chutes : éclairage suffisamment fort pour qu’il n’existe aucune zone d’ombre
  • L’installation d’équipements spécifiques : siège de douche mural, douche à l’italienne
  • La réalisation de travaux d’adaptation : installation de WC surélevés, de nez de marches antidérapants, de revêtements de sol antidérapants, d’un chemin lumineux…
  • Ne pas laisser d’objets au sol, surtout dans les lieux de passage
  • Fixer les fils du téléphone, des luminaires, de la télévision, de l’ordinateur pour ne pas se prendre les pieds dedans ;
  • Stabiliser les appuis avec des barres d’aides, et l’accès aux moyens d’appel; équiper les escaliers d’une rampe

Nous pouvons citer le mouvement PACT qui est le premier réseau national associatif de l’amélioration et de l’adaptation de l’habitat. Certaines aides peuvent également être octroyée par le gouvernement sous certaines conditions. 

N’hésitez pas à vous renseigner d’avantage sur : http://www.pact-arim.org/ !

En recherche de solution pour un proche en maison de retraite, consultez nos spécialistes au 04 72 69 89 09 ou sur www.ascelliance-retraite.fr !

About

View all posts by

One thought on “Comment adapter sa conduite et son logement en vieillissant ?

  1. Your style is unique compared to other folks I have read stuff from.
    I appreciate you for posting when you’ve got the opportunity,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *