LE CONSEIL DE VIE SOCIALE : OUTIL NECESSAIRE EN EHPAD

Le conseil de vie sociale ou CVS un outil à disposition des résidents, des familles et de la direction de l'ehpad

Le Conseil de Vie Sociale (CVS) est l’un des sept outils définis par la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale et visant à développer les droits des personnes âgées résidant en maison de retraite ou EHPAD ou foyer logement. Il réunit des représentants des familles, des usagers, du personnel et du conseil d’administration.

Dès leur arrivée dans l’institution, les personnes âgées résidentes et famille doivent être informées de l’existence de CVS, de son rôle et de sa composition. Cet outil a un rôle fondamental dans le bon fonctionnement d’une maison de retraite.

A travers le Conseil de la vie sociale, le souhait est d’agir ensemble pour un bien être partagé. Ce qui signifie que tous les acteurs dans un CVS de maison de retraitepersonne âgées résidentes, famille, et professionnels se rencontrent au minimum trois par an lors de réunions plénières. L’idée c’est que tous puissent pointer du doigt ce qui ne fonctionne pas afin trouver des solutions pertinentes. L’idée n’est pas de faire un rassemblement de personnes qui s’adressent les unes aux autres mais un rassemblement de personnes qui ont la volonté de travailler ensemble.

Un outil mal maitrisé en pratique

Les difficultés rencontrées pour un bon fonctionnement du CVS en maison de retraite sont malheureusement multiples, « si l’on ne fait que se conformer à la législation ? Un CVS ne fonctionne pas : c’est une coquille vide. Cela ne fonctionne que dans le cadre d’une réelle participation des familles des personnes âgées résidents en maison de retraite avec des réunions d’information dans les unités de vie. Un CVS se prépare. En règle générale, les CVS qui fonctionnent le mieux qui sont ouverts aux usagers et éventuellement à l’ensemble des familles », explique un responsable a l’ANESM

La nécessité de dynamiser le CVS en maison de retraite

Il s’agit d’une des obligations de directeur d’établissement en maison de retraite et même s’il n’est pas le président du CVS. Il est important pour cela de former des élus, les personnes âgées résidentes et les proches de ces personnes âgées en les informant, en encourageant la prise de parole de tous et en menant une réelle réflexion sur le rôle des CVS.

About

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *